16.01.2014 | 1ères Rencontres DynamiTe

Depuis plusieurs années, on assiste à un retour en force des questions territoriales dans le champ des sciences sociales comme des politiques publiques. Ce retour en force doit beaucoup à l’intérêt porté à la fois aux effets de la globalisation sur les espaces et les sociétés qu’aux enjeux du développement durable et du changement climatique.

Comment améliorer notre capital de connaissance et notre potentiel d’action autour de ces questions territoriales ? Telle est l’ambition que s’est fixée le LabEx DynamiTe. D’une part, en faisant fructifier les apports de différents champs disciplinaires en sciences sociales (géographie, histoire, archéologie, économie, sociologie, anthropologie). D’autre part en croisant la problématique des territoires et des territorialités avec quatre enjeux vifs des sociétés contemporaines: l’Environnement, la Ville, le Développement, l’Echange.

Cette journée du 16 janvier 2014 est l’occasion de faire le point sur les différents thèmes de recherche abordés par le LabEx en lien avec des enjeux sociétaux.

5 et 6.12.2013 | Table Ronde Européenne Groupe de Travail 1.3

Table Ronde Européenne

Crises & Dynamiques Territoriales

Mobilités, Frontières & occupations dans les Andes

Jeudi 5 et vendredi 6 Décembre

Collège Franco-Britannique

Cité Internationale Universitaire de Paris

9B Boulevard Jourdan, 75014 Paris

Cette table ronde européenne est organisée dans le cadre des réflexions du groupe de travail 1.3  « Milieux naturels et sociétaux face aux changements environnementaux : approches multiscalaires » du LabEx DynamiTe.

Cette rencontre a pour objectif de réunir des archéologues français et européens autour de la thématique des dynamiques territoriales dans les Andes, auxquels se joindront des géographes et anthropologues spécialistes de cette aire culturelle.

Depuis la première étude régionale sur la structure de l’habitat (Settlement pattern study-Viru Valley Project, dirigé entre autres par Strong, Evans, et Willey) dans la vallée de Virú au Pérou, au cours des années 1940, et les travaux d’Olivier Dollfus sur les oasis côtières et la mosaïque environnementale des Andes, les approches spatiales ont considérablement évolué à la fois dans leurs problématiques et dans leurs méthodologies.

À l’instar de tout autre espace investi par des populations humaines, les espace andins ont été occupés, parcourus, exploités, transformés, et chargés de sens par les sociétés qui s’y sont développées. Par ailleurs, les peuples andins ont été confrontés à divers moments de leur histoire à plusieurs épisodes de crises (sociales, politiques, climatiques, environnementales, etc.) plus ou moins graves. Il est vraisemblable que les chasseurs-cueilleurs aient été plus dépendants des fluctuations. Dans ce contexte, la façon dont les sociétés préhispaniques ont territorialisé les espaces andins apparaît comme une réponse face aux crises.

Au travers d’approches multi-proxies et multiscalaires, cette journée propose de documenter les mécanismes d’adaptation des populations anciennes et les réponses territoriales qu’elles y apportèrent. Ces évènements ont-ils impliqué des modifications dans les interactions humaines avec l’environnement ? Et, si oui, quelles conceptions spatiales se sont construites à travers ces bouleversements ? Ces sociétés ont-elles transformé les modes d’occupation habituels de leurs territoires et/ou développé de nouveaux types de mobilité ? Lors de « catastrophes » environnementales, à l’image du phénomène climatique ENSO, cette mobilité n’était-elle pas une stratégie de survie afin d’occuper ou d’exploiter des régions plus accueillantes ?

Cette table-ronde permettra aussi de s’interroger sur les dynamiques territoriales des espaces andins sur des temps courts, sur des changements rapides mais également sur des modifications sur des temps longs, depuis l’époque préhispanique jusqu’à aujourd’hui. Comment l’occupation humaine s’est-elle matérialisée dans les Andes ? De quelle façon ces espaces étaient-ils délimités ? Comment réfléchir à la notion de frontière dans les différents contextes chrono-culturels ? Comment déterminer le caractère mono ou multiculturel d’un territoire et la notion d’espace partagé ? Quelles territorialités et quelles représentations symboliques ?

Ces différentes questions seront abordées au sein de plusieurs axes thématiques : les réponses territoriales face aux crises et aux changements rapides, les dynamiques des implantations humaines, le territoire, les frontières et divisions et les mobilités. Ces thèmes seront tour à tour examinés par des archéologues, des ethnohistoriens, des géographes et des anthropologues.

Contact : nicolas.goepfert@mae.u-paris10.fr

Téléchargez le programme en Français ou en Espagnol.

29.11.2013 | Séminaire Groupe de Travail 4.2

Nouveau séminaire du GT 4.2

“Villes-campagnes”

Vendredi 29 novembre 2013 de 14h à 17h

Dans les locaux des UMR Prodig et Ladyss

2 rue Valette 75005 Paris – salle du 3ème étage

Ce séminaire sera consacré aux relations entre ruraux et urbains, avec les interventions de :
– Joëlle Salomon-Cavin, Institut de Géographie et Durabilité, Université de Lausanne pour répondre au questionnement “L’agriculture urbaine comme révélateur des rapports vills-campagnes en Suisse”.
– et Alia Gana, IRMC, Tunis) qui interviendra sur “Les relations villes/campagnes en Tunisie à l’épreuve de la révolution”.

Ce séminaire est ouvert au public.

Quatre séances sont prévues en 2014 :
– le vendredi 14 février : sur les relations villes-campagnes dans des pays asiatiques émergents
– le vendredi 16 mai : sur les mobilités périurbaines dans les pays du Nord Le programme précis de ces deux séances vous sera communiqué prochainement.
La séance du 14 février sera précédée de la réunion annuelle des participants au groupe de travail “Villes-campagnes”, en présence de représentants de l’équipe du LabEx.
Les séances de septembre-octobre et novembre 2014 porteront respectivement sur les mobilités entre campagnes et villes dans les Suds, et sur les modes d’habiter et les représentations des espaces périurbains dans les Nords.
Ces séminaires sont ouverts, et nous vous invitons à diffuser l’information dans vos laboratoires auprès des personnes intéressées (en particulier des doctorants).
Contacts: Martine.Berger@univ-paris1.fr ou Jean-Louis.Chaleard@univ-paris1.fr .

28.11.2013 | Séminaire Groupe de Travail 3.1

Séminaire : Santé et développement

Jeudi 28 novembre 2013 de 16h à 17h30

Maison des Sciences Economiques

Salle 114

106/112 Boulevard de l’Hôpital 75013 Paris

Ce séminaire est organisé dans le cadre des réflexions du groupe de travail 3.1  « Circulation des modèles et hétérogénéités dans modèles » du LabEx DynamiTe.

Le Professeur Ragnar Lofstedt, King’s College de Londres interviendra lors de ce séminaire.
Extrait – en anglais.
“In March 2011 Prof Ragnar Lofstedt was asked by the then UK Minister for Employment, Minister Chris Grayling, to do a Review of health and safety regulation in the UK.  I had a clear remit-that was to “look into the scope for reducing the burden of health and safety regulation on business, whilst maintaining the progress that has been made in health and safety outcomes.” The Review, which was published on the 28th November 2011, put forward 26 recommendations all of which were accepted by the Government (Lofstedt 2011).  In this talk Professor Lofstedt discusses the process of the Review, some of the key recommendations and what has happened in the health and safety policy environment since the Review was published. Lofstedt, R.E. 2011.  Reclaiming health and safety for all: An independent review of health and safety legislation.  London: UK Department of Work and Pensions.”
D’autres séminaires sont d’ores et déjà prévus :

–          Le 19 Décembre 2013 : Emily Grundy – London school of economics – London
–          Le 23 Janvier 2014 : Annelise Tran – CIRAD – Montpellier
–          Le 13 Février 2014 : Bruno Ventelou – GREQAM – Marseille
–          Le 10 Avril 2014 : Jean Gaudart – SESSTIM – Marseille
Contacts : Benjamin.Lysaniuk@univ-paris1.fr et Josselin.Thuilliez@univ-paris1.fr